Le petit cheval bleu

Bonjour, je m’appelle Lydane. Ce matin, comme tous les matins d’ailleurs, je me suis dirigée vers le collège « J.K ROWLING » en pensant (en toute modestie) « Ah, il fait chaud aujourd’hui, j’aurais mieux fait de prendre un pull ». Quand soudain, mon regard s’attarde sur mon prof de S.V.T en train de se faire écraser par une voiture bleue et rouge à pois verts, bref, une HORREUR. Je continue mon chemin en sifflotant gaiement l’air de  « J’entends le loup, le renard et la belette » sans qu’il ne me vienne à l’esprit d’appeler les secours. C’est à la porte du collège que je me rends compte que …

J’AI OUBLIÉ MON KIMONO, mince, et moi et qui voulais faire une démonstration de kung-fu à ma prof de Français. Oh, et bah zut …

Ma meilleure amie, Marie-Jeanne, arrive en courant, elle hurle :

-Le prof de S.V.T est mort, youpiiiiiii !!!!!!!!!!!

Son petit ami Ludovic arriva derrière elle.

-Te réjouis pas trop vite, réplique-t-il. On a un nouveau prof, monsieur E.T !

– Oh, comme toi, dis-je en souriant 😁.

Le nouveau prof arrive avec un sac qui pouvait bien contenir un cadavre… Oh, oh !!!!!

-Allez allez, les enfants, ON SE GROUIIIIIIIIILEUUUUU !!!!!! chantonne-t-il.

Nous  nous asseyons à nos place habituelles dans le bruit (parce qu’avec des collégiens, c’est forcément dans le bruit )

-Donc, reprit Monsieur E.T d’une voix forte, nous allons commencer mais D’ABORD, je vais vous raconter MON histoire.

-Je la connais déjà, me glisse Ludo. Par cœur !

J’éloigne ma chaise de lui, inquiète.

-Alors, alors, dit-il. avr4uhv^/€^$(% », heu, oui, PARDON, vous parlez français.

-Il s’est encore trompé, soupire Ludo.

J’écarte un peu plus ma chaise de lui, affolée.

-Je suis UN alien, et je vis sur la planète « tête qui SE détache »

A ces mots, Marie-Jeanne s’évanouit. Ludovic sort un paquet de chips barbecue (qui pue)  et marmonne :

-Pfff, il commence TOUJOURS comme ça, c’est plus drôle.

Je m’écarte un peu plus de lui…  Tiens, Lucienne est plus proche de moi que je ne l’imaginais.

-Qu’est-ce que tu fous ? , me demande Lucienne, regardant à la fois Ludovic et moi. Tu es à moitié affalée dessus tu sais.

-Ah, oui… Heu je peux rester un peu s’il te plait ?

-Ok !

Monsieur E.T continue :

-Et Ludovic est mon Fils. Sa mère se TROUVE dans ce sac. OUVRE-LE LUDOVIC !

-Ok, papa !

Marie-Jeanne, qui venait de se réveiller, s’évanouit à nouveau à ces mots. Ludovic se dirige vers son père qui lui indique le sac, Ludo l’ouvre, fait sortir une dame. La dame sourit et déclare :

-Vive les patates !

-Chaudes, rajoute Ludovic. Froid, c’est pas bon.

Marie-Jeanne fait une crise cardiaque.

-Mangeons-là ! , hurle Ludovic. Qui en veut un bout ?

Personne ne parle. Ludovic, déçu, demande :

-Même pas toi, Lydane ? C’était ton amie, pourtant.

-Oui, rétorquais-je. Mais ce n’est pas une raison pour la manger.

-Sur notre planète, explique monsieur E.T. , quand UN être cher meurt, ON le BOUFFE !

-Ah bon ? Dis-je. Bon bah, donnez-moi le pied.

Toute la classe recule, effrayée par ce qui est en train de se passer puis ils sortent de la pièce en hurlant dans tous les sens. Je mange avec envie le pied de Marie-Jeanne. Le soir, je rentre chez moi, Ludovic à mes trousses.

-Il vient dormir, annonçais-je à mes parents. Bonne nuit !

-On n’a pas encore mangé chérie.

-Oui mais j’ai mangé Mari…

-Chut ! , me coupe Ludovic. On a eu un goûter en S.V.T.

Muets comme des tombes, les parents me laissent aller dans ma chambre avec Ludo. Il me coupe la tête en signe de bonne nuit, je la recolle avec du scotch.

Pendant la nuit, nous allons tuer des gens. Ma tête se décime des fois mais je la remets.

Le matin ,au petit dej’, ma mère me dit :

-Tu as l’air fatigué, Lydane ?

-Ah bon ? Je n’ai pas trop dormi, c’est vrai.

Tout en parlant, ma tête se détache et tombe dans l’assiette.

-Le scotch est dans le deuxième tiroir… déclara ma mère.

7 réflexions sur « Le petit cheval bleu »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.